Centenaire 14-18 : dimanche 11 nov un bel hommage

Il y a 100 ans, c’était la fin de la Grande Guerre, la guerre de 1914-1918.

Pour marquer cet évènement, la Municipalité a organisé :

  • une exposition à la Médiathèque qui s’est tenue du 6 au 17 novembre
  • un grand défilé souvenirs le dimanche 11 novembre

Dimanche 11 novembre 2018

Afin de rendre hommage et fêter la fin de la Grande Guerre, vous avez été nombreux au rendez-vous :

  • place de la Mairie pour le grand défilé
  • puis au cimetière pour la commémoration au Monuments au Morts
  • et enfin à la salle des Fêtes pour un vin d’honneur animé et partager le verre de l’amitié.

C’était une journée importante pour la mémoire  de tous les français et toutes les françaises.

La Municipalité remercie encore toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cet hommage.

 

Photos en ligne : à télécharger

Pour télécharger des photos réalisées par le photographe officiel Denis Lafontaine, cliquez ici : lien (lien disponible jusqu’au 27/12/18)

 

Dis-moi pourquoi

Retrouvez déjà ci-dessous le poème lu par les enfants de l’école primaire publique Monsieur Paul, place de la mairie, avant le départ du défilé :

 

Dis-moi pourquoi Papy, je te vois si souvent
Défiler dans la ville avec tous tes copains
Vous portez des drapeaux, dans la pluie, dans le vent
Marchant du même pas unis dans la main.

 

Dis-moi pourquoi Papy, de l’église au cimetière
Au monument aux morts, on entend le clairon
Vous déposez des fleurs sur des dalles de pierre
J’aimerais tout savoir, quelle en est la raison.

 

Dis-moi pourquoi Papy, brillent sur vos poitrines
Ces médailles colorées que vous portez fièrement
Pourquoi vous défilez si silencieux, si dignes
Et ce que signifient vos rassemblements.

 

En réponse mon petit, notre patrie la France
Pour être grande et forte compte sur ses enfants
Beaucoup d’entre eux sont morts le coeur plein d’espérance
Pour que vous puissiez vivre en paix tout simplement.

 

Regarde-les passer, respecte leurs emblèmes
Car ils ont donné avec le même élan
Leur jeunesse, leur sang, le meilleur d’eux-mêmes
Sois fier de leur passé : ce sont des combattants.

 

Car notre Boum à nous, ce n’était pas la Foire
Nous n’avions pour musique que la voix du canon
Et tous ceux qui tombaient n’avaient qu’un seul espoir,
Eviter à leurs Fils de connaître le Front.

 

Jacques HEINZ

Photos Mairie de Collonges – Denis Lafontaine