Le CCAS

Le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)

Le CCAS remplit une mission de solidarité avec un rôle d’accompagnement (écoute, information, orientation) et d’aide aux personnes en difficulté, quel que soit leur âge.
C’est un relai efficace pour la mise en œuvre de politiques sociales et un outil majeur pour une action sociale de proximité.

Il travaille avec de nombreux partenaires, dont la Commission Affaires Sociales de la Mairie et l’Assistante sociale de la Maison de la Métropole.

Les missions

Le CCAS se mobilise dans les principaux champs suivants, par ordre décroissant d’implication :

  • lutte contre l’exclusion (en particulier, aide alimentaire), services d’aide à domicile,

  • prévention et animation pour les personnes âgées,

  • gestion d’établissements d’hébergement pour personnes âgées,

  • soutien au logement et à l’hébergement,

  • petite enfance, enfance/jeunesse,

  • soutien aux personnes en situation de handicap.

Il gère des équipements et services :

  • établissements et services pour personnes âgées,

  • centres sociaux,

  • crèches, haltes garderie, centres aérés, etc.

Il apporte son soutien technique et financier à des actions sociales d’intérêt communal gérées par le secteur privé. Il participe à l’instruction des demandes d’aide sociale légale et les transmet aux autorités décisionnelles compétentes. Il peut être délégataire de compétences sociales globales sur le territoire communal par convention avec le conseil départemental.

Mais le CCAS a aussi des missions facultatives propres à chaque commune. Ainsi, à Collonges les actions du CCAS concernent :

  • une aide au chauffage pour les personnes de plus de 75 ans qui sont non imposables,

  • l’organisation chaque année (sauf Covid) d’un repas au restaurant pour les personnes âgées,

  •  la distribution d’un ballotin de chocolats pour les personnes de plus de 75 ans,

  • la participation aux frais de livraison de repas pour les résidents dépendants,

  • un partenariat avec la banque alimentaire qui permet de disposer d’un stock de denrées alimentaires afin de répondre immédiatement à l’urgence sociale,

  • un accompagnement véhiculé pour les personnes âgées qui ont des difficultés pour se déplacer,

  • l’organisation d’ateliers en faveur des personnes âgées dans le cadre de la prévention des risques liés au vieillissement,

  • une participation au financement du permis de conduire pour les jeunes de 18 à 25 ans.

Sa composition : élus et personnes extérieures nommées

Etablissement public communal administratif, obligatoire sur chaque commune (Décret du 6 janvier 1986), il est régi par le Code de l’Action Sociale et de la Famille et géré par un Conseil d’Administration élu pour 6 ans.

Le CCAS est composé en nombre égal de membres nommés par le Maire, président de droit, parmi les élus du Conseil Municipal ainsi que des membres de la société civile représentant le monde associatif.

Composition du CCAS :
Elus : Arlette Baillot – Vivienne Moutamalle – Christian Aussenac – Véronique Ligney – Catherine Arnaud
Personnes extérieures nommées :
– Hélène Grange, en qualité de représentant des associations familiales, sur proposition de l’UDAF,
– Eliane Morel, en qualité de représentant des associations oeuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions, « Secours Catholique »,
– Christine Perrot, en qualité de représentant des associations oeuvrant dans le domaine de  l’insertion et de la lutte contre les exclusions, « Les Restos du Coeur »,
– Françoise Maupas, en qualité de représentant des associations de personnes âgées et retraités, « La Récré des Aînés de Collonges »,
– Bernard Goiffon, en qualité de représentant des associations de personnes handicapées du département, « Association Strümpell-Lorrain/Hereditary Spastic Paraplegia-France (ASL/HSP-France) ».

Pour consulter l’arrêté de nomination des membres du CCAS : ==> Cliquez ici

Pour télécharger le rapport d’activité du CCAS 2019 : ==> Cliquez ici

Un exemple d’action : le Plan Canicule

Chaque année, le Plan Canicule est réactivé à partir du 1er juin et jusqu’au 31 août voire 15 septembre. Ce plan de surveillance est mis en place par les pouvoirs publics. Les personnes isolées peuvent se faire connaître en Mairie auprès de l’accueil (04.78.22.02.12) pendant la période des fortes chaleurs. Elles seront inscrites sur un registre, exclusivement limité à la mise en œuvre du plan d’alerte et d’urgence et tenu en toute discrétion par le CCAS.

En cas d’alerte de niveau 2, toutes les personnes inscrites feront l’objet d’un appel téléphonique et éventuellement d’une visite pour s’assurer de leur état de santé.
L’état d’alerte de niveau 2 est déclaré après 3 jours successifs à une température diurne au moins égale à 34° et nocturne égale ou supérieure à 20°. Les travailleurs exposés à la chaleur doivent aussi faire l’objet d’une attention particulière de la part de leur employeur.

5 conseils pour prévenir des risques en période de canicule :

  • Boire fréquemment et abondamment

  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique, maintenez votre logement frais

  • Se rafraichir plusieurs fois par jour

  • Rester si possible 2 à 3 heures par jour dans un endroit frais

  • Si vous connaissez une personne isolée et fragile qui pourrait être en danger, merci de la signaler en Mairie.

Evitons l’indifférence : cette surveillance est l’affaire de tous. Les recommandations de comportement à adopter sont aussi accessibles via le numéro vert canicule info service (appel gratuit depuis un téléphone fixe) au : 0800.06.66.66