Pourquoi et comment se protéger des tiques ?

En France, les tiques sont des parasites très répandus qui vivent dans les broussailles, les buissons et les herbes hautes. Elles sont très actives d’avril à novembre. Ces parasites peuvent piquer l’homme. Pourquoi et comment s’en protéger ?

La maladie de Lyme, qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Lyme est une infection due à une bactérie transportée par une tique. En effet, la tique peut transmettre cette bactérie à l’homme au moment d’une piqûre. Cette infection peut avoir de graves conséquences pour notre santé (paralysies, inflammations articulaires, etc.). Elle n’est pas contagieuse d’une personne à une autre et ne se transmet pas non plus par contact avec un animal porteur de tiques.  

Quels sont les signes de la maladie de Lyme ?

Toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactérie responsable de la maladie de Lyme. Il faut observer, de 3 à 30 jours après la piqûre :

  • l’apparition d’une plaque rouge sur votre peau au niveau de la piqûre, plaque qui s’étend en cercle et qui disparaitra en quelques semaines ou quelques mois.
  • la plaque n’est pas gonflée, ne fait pas mal et ne chatouille pas.

Il faut alors en informer son médecin.

Avec ou sans plaques rouges après une piqûre, il faut également consulter un médecin en cas de symptômes grippaux, de paralysie faciale ou de fatigue inhabituelle. Un traitement antibiotique pourra être prescrit.

 

 

Comment se protéger ?

Lors de vos balades en forêt, à la campagne, dans la nature ou dans les parcs, il faut éviter les piqûres de tiques.

Quelques conseils pour se protéger :

  • porter des vêtements longs qui couvrent bras et jambes et rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes

  • rester sur des chemins, éviter les broussailles et les hautes herbes

  • utiliser des répulsifs contre les insectes à pulvériser sur ses vêtements

  • prendre un tire-tique avec soi, disponible en pharmacie

Le conseil de vérification :

  • En rentrant de balade, inspecter l’ensemble de votre corps (surtout aisselles, plis de coude et de genou, cuir chevelu, arrière des oreilles, ventre et hanches ) pour vérifier qu’il n’y a pas présence de tiques sur vous. Ne pas hésiter à demander l’aide d’un proche pour examiner certaines parties du corps.

Que faire en cas de piqûre ?

  • retirer la tique intégralement et le plus rapidement possible (avec un tire-tique si possible pour bien retirer la tête) : plus une tique reste accrochée longtemps, plus elle risque de transmettre la maladie.
  • surveiller la zone piquée pendant un mois ; si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre, consulter rapidement un médecin.