Paul Bocuse

Façade PB

 Pêle-mêle de photos souvenirs,

publié dans le bulletin municipal d’Avril 2018

 

 

Crédits photos : Mairie de Collonges et Droits réservés. Nous remercions Roger Jaloux, Étienne Nouvet, Vincent Leroux, Georges Midroit, Daniel Groz, Bernard Tassard, Françoise Maupas, Dominique Boyer-Rivière, Fabienne Midroit et Lyon People.
Pour voir le pêle-même en plus grand, cliquez ici

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Article hommage, publié par la Municipalité le 22 janvier 2018

 

Au revoir à Monsieur Paul…

de « Collonges-sur-Saône »

 

Sacré chef du siècle en 2011 à New-York, passionné, visionnaire et triplement étoilé depuis plus de 50 ans, tous les Collongeards sont fiers de Monsieur Paul.

 

Il était un homme discret sur sa commune mais, généreux, on n’imagine pas tout ce que Monsieur Paul a fait pour son village. Conseiller municipal dans les années 70, nous pouvons aussi citer comme exemples les tables de goûter qu’il faisait dresser dans sa cour pour les enfants qui revenaient de la salle de sport, l’aide qu’il apportait aux Pompiers pour secourir de la noyade les baigneurs en Saône ou encore les repas des anciens qu’il offrait chaque Noël à tous les collongeards de plus de 80 ans depuis tant d’année dans son abbaye…

 

Avec son ami restaurateur Jean-Pierre Haeberlin, Paul Bocuse eut l’idée de jumeler la commune avec Illhaeusern en 1967. Comme il s’est appliqué à transmettre son art et son génie, cette amitié perdure. Elle se renouvelle même puisqu’un échange scolaire est organisé en mars prochain.

 

C’est avec tristesse que nous avons appris que cet enfant du pays était « descendu du bus de la vie ». Pays qu’il avait d’ailleurs renommé « Collonges-sur-Saône ». Ambassadeur exceptionnel, il a porté le nom de Collonges, de Lyon et de la France et fait connaître et aimer la Cuisine Française bien au-delà des frontières. Sa présence restera imprégnée à jamais dans les rues de son village et bien sûr en bords de sa Saône.

 Souvenirs . . .

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –