Historique et actualités de la Zone des Sablières

Septembre 2019 :

La dernière campagne d’IEM débute en septembre et le rapport sera disponible en janvier 2020. Le premier rapport 2019 n’existe pas en version expurgée des données personnelles donc c’est un second rapport qui sera communiqué.

Les essais pilotes ont commencé la semaine du 16 septembre pour une durée de 6 mois avec des rapports finaux prévu pour avril 2020.

5 types d’essais sont prévus :

  • Venting/bioventing (réalisé sur site) : mise en dépression des sols pour aspirer les polluants

  • Thermique (en laboratoire) : consiste à chauffer les terres pour favoriser la récupération des polluants

  • Lavage chimique in situ (en laboratoire)

  • Sparging froid (réalisé sur site) : technique d’insufflation de bulles dans les sols (au droit de la nappe). Les composés volatils ont plus d’affinité avec ces bulles et remontent dans les sols. Des puits de venting sont là pour récupérer ces émanations.

  • Sparging chaud (en laboratoire)

Mars 2019 :

La première des 2 campagnes d’IEM 2019 (Investigations de l’Etat des Milieux) s’est terminée le 1er mars. Un rapport sera établi à la fin du printemps 2019.
Concernant les essais pilotes, l’analyse des offres déposées est en cours.

En 2018 :

En raison de la faible pluviométrie observée sur les mois de novembre et décembre 2017, un décalage du planning de l’étude complémentaire à réaliser a été effectué.

RESULTATS FIN 2018 :

ANALYSE : L’étude complémentaire 2017/2018 doit se poursuivre en 2019 (notamment des prélèvements d’air dans plusieurs maisons). Par exemple, ces investigations complémentaires doivent permettre de trancher entre un impact « pollution » ou une source interne (cigarette, travaux, garage…) vis-à-vis de résultats trouvés en 2017/2018 dans certaines maisons. Par ailleurs, il est acté que pour les maisons non encore investiguées, 2 campagnes au plus (basses eaux et hautes eaux) seront réalisées. Des refus  d’investigation par certains riverains complexifient l’interprétation des résultats.
DÉPOLLUTION : Des essais pilotes de dépollution de l’ancienne zone industrielle vont être menés dont la nature est en cours de définition par le Comité de pilotage Métropole de Lyon et ADEME.
MESURE DE GESTION A PRENDRE POUR LIMITER LES RISQUES DANS LE CADRE DE FUTURS PROJETS : L’ADEME recommande la réalisation d’études environnementales préalables afin de s’assurer de la compatibilité d’usage du nouveau projet et la mise en place de mesures constructives (espace tampon par exemple).

 

En 2017 :

L’étude sur la pollution de la partie sud de la zone des anciens dépôts pétroliers présents sur la zone des Sablières, qui a été lancée en 2013 dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat, les sociétés ARDEA et les pétroles SHELL, le Grand Lyon et l’ADEME, se déroule en plusieurs phases (conformément à la méthodologie nationale).

La première visait à caractériser les impacts sur site. La seconde, en cours et pour laquelle les riverains ont été sollicités en 2016, a pour but notamment d’identifier les éventuels impacts hors site.

Une réunion d’information aux riverains sur l’avancée de cette étude et les premiers résultats obtenus a eu lieu mercredi 8 février 2017. Une étude complémentaire doit avoir lieu fin 2017-début 2018. Voici les premiers résultats qui ont été présentés lors de cette réunion :

Collonges_resultats 2015-2016 p1-10
Collonges_resultats 2015-2016 p11-20
Collonges_resultats 2015-2016 p21-40

 

En 2016 :

En janvier 2016, la Mairie demande à recevoir les rapports du Comité de pilotage de la dépollution, comité dirigé par la Métropole de Lyon et l’ADEME et auquel participe la Préfecture (représentée par la DREAL). Ils reçoivent un premier compte-rendu de suivi en mai 2016.

L’étude du site se poursuit pour préparer la dépollution, pilotée par l’ADEME.

L’ADEME travaille notamment avec Burgéap et B&G Conseils.  Lancée fin 2015 – début 2016, une étude de la zone est mise en place, selon une méthodologie nationale d’intervention avec l’enregistrement de données (sondages, prélèvements sur site et dans certaines habitations) avant, pendant et après les opérations de dépollution. Les analyses sont réalisées dans le périmètre de la zone d’interdiction d’utilisation d’eau des puits et alentours pour comparer les données. 

En juin 2005, la Municipalité avait, à la demande du Préfet, pris un arrêté interdisant le prélèvement d’eau dans la nappe phréatique sur le pourtour de la Zone Industrielle du fait de la pollution historique connue. En juillet 2016, le préfet porte à connaissance de la commune que les derniers prélèvements montrent que la zone est en réalité plus étendue. Il convient maintenant d’y inclure les deux côtés de la rue Pierre Dupont, la rue des Castors et le côté Est de la rue Georges Clémenceau : Consulter l’arrêté 2016 ZI

La réunion d’information pour les riverains de la Zone des Sablières sur les analyses 2016, programmée initialement le 1er mars puis à l’automne 2016, a lieu le 8 février 2017 (les études s’étant terminées en septembre-octobre 2016).

A noter : la demande de la Mairie auprès de la Préfecture d’informer les riverains par courrier dès que des investigations sont prévues a été acceptée début février 2016.

 

 

 

Historique :

1998-2015 : L’engagement et le combat de la Municipalité pour la dépollution

 

Economie - Bandeau ZI